Retrouvez cette page mise à jour sur www.eurythmiste.com

Les écoles Waldorf : une pédagogie qui a fait ses preuves.

Une pédagogie vraiment différente

Pour en savoir plus

Des préjugés qui ont la vie dure

Adresses des Écoles Waldorf en Belgique

Liste des écoles Waldorf dans le monde (format PDF)

Les écoles Waldorf : une pédagogie qui a fait ses preuves.

 

Le 7 septembre 1919, à Stuttgart, était inaugurée la première école Waldorf.

Le 7 septembre 2000, l'Allemagne comptait 119 établissements scolaires de ce type avec plus de 50.000 élèves.

Il existe près de 640 écoles Waldorf en Europe, près de 900 dans le monde et des milliers de jardins d'enfants.

Plusieurs dizaines de générations d'enfants y ont vécu leur scolarité de la maternelle à la fin des humanités.

Environ 50 centres, de par le monde, forment des enseignants à la pédagogie Steiner-Waldorf. (Liste des écoles Waldorf dans le monde)

En Belgique, 22 écoles appliquent cette pédagogie en Flandre, une en Belgique germanophone et une en Belgique francophone. Il existe également un jardin d'enfants à Tournai et un dans la région de Namur.

Dans plusieurs pays, beaucoup d'établissements s'inspirent des méthodes pratiquées dans les écoles Waldorf.

L'UNESCO collabore depuis quelques années avec certaines de ces écoles, dans le cadre de divers projets sur l'éducation, notamment en Amérique latine.

Les publications, les livres, ou tout simplement les informations sur cette pédagogie ont, jusqu'à présent, été peu diffusées en Belgique. Il est souhaitable que ce mouvement pédagogique soit mieux connu, surtout dans les régions francophones.

 

Une pédagogie vraiment différente

Voici quelques uns des nombreux aspects spécifiques à cette pédagogie (liste non-exhaustive) :

Le respect du développement de l'enfant

Un des fondements de ces méthodes pédagogiques est une conception du développement de l'enfant fractionné en périodes de sept ans : de la naissance au changement de dentition, du changement de dentition à la puberté, de la puberté à l'âge de majorité (21 ans). Chaque septaine ayant ses caractéristiques propres sur lesquelles se base l'éducation.

Les rythmes

Dans les écoles Waldorf, toutes les formes de ryhme sont exploitées comme outil pédagogique, du rythme de la journée à celui des saisons.

L'enseignement par périodes

L'enseignement est donné par périodes de 3 à 4 semaines pendant lesquelles une seule matière est étudiée en y intégrant des éléments des périodes précédentes.

L'art est omniprésent

Diverses activités artistiques, comme le dessin, le dessin de formes, la peinture, le modelage, la musique, le chant, font partie du quotidien des élèves, de la maternelle à la fin des humanités.

L'eurythmie

Cette discipline artistique encore tout à fait méconnue est cependant d'une très haute valeur pédagogique et thérapeutique.Dans la pédagogie Steiner, elle occupe une place importante.

Voir les informations sur l'eurythmie

L'éducation à l'environnement

Le mouvement des écoles Waldorf est pionnier également dans ce domaine. Les enfants, dès le jardin d'enfants, sont en contact étroit et privilégié avec la nature en général sous toute ses formes et en particulier toutes les matières naturelles.

Le non-redoublement

Le non-redoublement est appliqué avec succès dans les écoles Waldorf depuis plus de 80 ans

Le même professeur pendant 8 ans

En principe, le professeur reste avec sa classe pendant les huit premières années de la scolarité.

Des écoles sans directeur

La direction des écoles est assumée par le collège des professeurs, qui se retrouvent lors de réunions hebdomadaires et lors de nombreuses autres réunions.

Des parents impliqués dans la vie de l'école

L'existence d'une école Waldorf, repose, non seulement sur son collège pédagogique, mais également sur la communauté des parents qui la soutiennent et prennent, en grande majorité, une place active dans la vie scolaire.

 

Voir également : Quelques particularités de la pédagogie Waldorf-Steiner

 

Pour en savoir plus

Catalogue de l'exposition présentée dans le cadre de la 44ème session de la conférence internationale pour l'éducation de l'UNESCO à genève

Site de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France

Voir la rubrique éducation de la librairie

Voir la rubrique éducation de la page de liens

 

 

Des préjugés qui ont la vie dure

Le niveau scolaire des écoles Waldorf est-il inférieur à celui des écoles traditionnelles ?

Le "niveau" des élèves sortant de ces écoles est très bon. Des statistiques sur plusieurs générations le prouvent. Certains apprentissages ont lieu plus tard, de manière différente et plus progressive que dans l'enseignement traditionnel. La rapidité à laquelle sont acquises les connaissances et leur quantité sont relativisées par rapport à la nécessité de développer, de cultiver activement et durablement chez l'enfant les forces nécessaires à cette acquisition, et également l'intérêt pour ces connaissances. Les anciens élèves font souvent preuve d'une significative capacité d'adaptation, ce qui, dans notre société actuelle, est une ressource précieuse.

L'anthroposophie est-elle enseignée aux enfants ?

Frans Garlgren - Extrait de "Éduquer vers la liberté" Éditions de Trois Arches

[...]A propos de l'idée de liberté Lorsque l'on se rend compte que la pédagogie Waldorf veut éveiller des impulsions morales en l'être humain, on est tenté de poser la question suivante : est-ce qu'elle ne cherche pas à produire un certain "type programmé" d'élèves ? La réponse à cette question est - bien sûr - un non très clair. Mais cela vaut la peine de prendre le temps d'expliquer tout ce que nous devons faire et penser pour conduire l'être grandissant à la liberté de son individualité. N'oublions pas tout d'abord que chaque enfant, du fait de la nécessité résidant dans la nature de son développement, doit passer au cours de la période de l'éducation, par de grandes transformations de sa constitution corporelle, de sa sensibilité, de ses structures de pensée et de ses états de conscience. Les expériences face à la vie et à son entourage doivent le conduire à se trouver lui-même et à construire son image du monde. Et en se trouvant lui-même, il doit aussi découvrir les hommes liés à sa destinée, ainsi que les tâches qui seront siennes dans le monde. L'éducateur, surtout lorsqu'il possède lui- même une conception du monde très nette, ne risque-t-il pas de laisser son empreinte dans cet état mouvant et plastique de l'être en devenir - le rendant ainsi non-libre.

Le rôle de l'anthroposophie

Tant que les gens ne savent rien de plus précis sur Rudolf Steiner et l'anthroposophie, ils croient facilement que les professeurs Waldorf, du fait de leur conception anthroposophique du monde, sont animés dans leur travail quotidien d'une "ambition de convertir". Cette opinion repose sur un malentendu quant aux réalités. L'anthroposophie n'est pas une forme de religion ou un système de pensées toutes . faites, mais un chemin pour obtenir une connaissance du monde et de l'homme. Celui qui suit ce chemin de développement intérieur, avec ses exercices pour développer la vie de l'intellect, de la volonté et du sentiment peut, à travers une expérience directe, devenir certain que son existence physique est pénétrée d'un monde "suprasensible" et que l'être véritable de l'homme provient de ce monde, bien qu'en général il n'en soit pas conscient à notre époque. Pour des enfants et des jeunes, au- dessous de dix-huit ans, il est généralement sans intérêt, et en tout cas pas souhaitable de s'occuper de l'étude de l'anthroposophie et des exercices intérieurs liés à un tel chemin. Le professeur ne doit pas faire de l'anthroposophie un sujet de ses cours, mais il en a besoin pour sa propre formation. Rudolf Steiner a souvent souligné avec insistance que le professeur, à travers un tel développement intérieur, peut fondamentalement améliorer son sens pédagogique et sa capacité de percevoir les différentes étapes du développement de l'enfant. La tâche de la pédagogie Waldorf La tâche du professeur n'est pas de toucher au "Moi" ou "Je" de l'élève, mais de contribuer à ce que ses instruments (le corps et l'âme) soient formés de telle sorte que l'individualité (l'esprit) puisse un jour s'en servir librement. Mais comment alors réaliser dans la pratique ces distinctions subtiles ? Cette pédagogie vient de Rudolf Steiner Qu'a-t-il répondu lui-même à ce genre de question ?

"La tâche de l'éducateur réside dans la plus grande abnégation. En présence de l'enfant il doit vivre d'une façon telle que l'enfant puisse déployer sa propre vie en sympathie avec la vie du professeur. Veillons à ne pas faire de l'enfant une copie de nous- mêmes. Ce qui a vécu dans l'éducateur ne doit pas se perpétuer dans les enfants comme une contrainte au-delà de l'âge scolaire. Notre devoir est d'écarter de sa route les obstacles qui viendraient du corps ou de l'âme, afin de créer un réceptacle par lequel l'esprit peut entrer dans la vie en toute liberté, et de permettre ainsi à l'enfant d'apporter un élément nouveau au monde régi par l'ordre divin de chaque époque" (conférence du 19.8.1922).

Celui qui ne peut se représenter l'existence d'un monde suprasensible d'où provient l'homme, peut trouver ces paroles incompréhensibles ou étranges. Qui voit la possibilité de se lier à de telles vues, données par l'anthroposophie sur l'image de l'homme, apprendra beaucoup sur ce que veut dire "abnégation". On peut le vivre concrètement au contact des enfants et on peut trouver par là sa manière propre de servir l'individualité de l'élève et non pas de la former.[...]

 

Rudolf Steiner : Extrait d'une conférence du 26/03/1923 "Pédagogie et morale" ("L'art éducatif " Éditions EAR)

[...] si on veut s'adresser au moyen de l'art à la sensibilité artistique de l'enfant, il faut déjà s'intéresser à considérer chaque enfant dans son individualité. Il faut vouloir observer comment tel enfant ou tel autre s'exprime, justement par rapport à son appréhension artistique du monde. Mais pour ce qui est du développement progressif de la nature morale, il faut être capable - grâce à un subtil don d'observation et un profond intérêt psychologique - de mettre au service de ce qu'apporte chaque enfant individuellement ce qu'on a appris, d'une manière générale, quant à l'essence de la nature humaine. C'est seulement à titre individuel que l'on peut s'adresser à la nature morale de chaque enfant. Mais il y a encore une autre difficulté en ce qui concerne l'éducation morale. Elle réside dans le fait que la nature morale de l'homme n'existe qu'à partir du moment où, jaillie du plus profond de lui-même, elle le fait naître en tant qu'être libre.

Cela exige avant tout, de la part de l'éducateur, la capacité d'orienter l'éducation morale de telle sorte que l'être humain, une fois dépassé le stade de l'éducation, sous tous les aspects de ce qu'il vit, de tout ce qu'il éprouve, se considère comme un être totalement libre. Nous n'avons pas le droit de déposer, sur le chemin de l'être en devenir, le surplus des préceptes que nous voulons personnellement fixer au monde, le surplus de ce que nous considérons personnellement comme particulièrement sympathique ou antipathique, mettant l'enfant dans l'obligation d'endosser nos propres conceptions morales, nos propres impulsions morales, notre propre sens moral. A cet égard précisément, nous devons installer l'enfant totalement dans sa propre liberté. Cela exige, précisément pour l'éducation morale, une abnégation et un détachement sans limite de la part de celui qui éduque et qui enseigne. Et l'on n'a pas non plus l'occasion, comme c'est le cas pour d'autres domaines - ceux de la connaissance ou de l'art par exemple - de traiter le domaine moral comme une discipline particulière; cela resterait d'ailleurs sans grand effet. Il faut introduire l'élément moral dans tout l'enseignement, dans toute la pratique enseignante et éducative.[...]

Témoignages de personnalités au sujet des écoles Steiner-Waldorf

Adresses des Écoles Waldorf en Belgique

 

Communauté française

Court-St-Étienne

Enseignement maternel et primaire
Libre École Rudolf Steiner
Rue de la Quenique 18 1490 Court-St-Étienne
Tél : 010/61 20 64 ++32 10 61 20 64

http://www.ecole-steiner.be

Bois de Villers (Namur)

Jardin d'enfants
Asbl Jardin des Deux Pays
Rue de Sibérie 44, 5170 Bois de Villers
Tél. : 081 / 45.03.52 (hors horaires de l'école)

http://www.jardindesdeuxpays.be

Tournai
Jardin d'enfants
Asbl L'Enfance de l'Art
165 rue Haute à Cherq
Tél : 069-212826

Site internet

Communauté flamande

Les écoles Waldorf en Flandre

Liste des écoles Waldorf dans le monde

http://www.waldorfschule.info/upload/pdf/schulliste.pdf

 

Haut de la page