L'ENFANT EN MOUVEMENT

Pratique de l'eurythmie dans les écoles Steiner

Auteur : Sylvia Bardt

Éditeur : Triades

190 pages - Broché

Prix : 22,00 €

Les prix et les informations de cette page ne sont plus mis à jour

Rendez-vous sur notre nouveau site

www.eurythmiste.com

 

AU SOMMAIRE :
  • Le mouvement
  • Naissance d'un nouvel art du mouvement
  • Les trois formes de l'eurythmie
  • Préparation du professeur
  • Le son et le mot
  • Correspondance avec les classes telles qu'on peut les vivre à travers l'eurythmie
  • La première et la douzième classe, la deuxième et la onzième classe etc.
  • La sphère et le cercle, archétypes du mouvement
  • Qu'est-ce qu'un professeur d'eurythmie ?

 

L'eurythmie est une matière spécifique aux écoles Steiner. Elle réunit en un ensemble rythmé la musique, les sonorités du langage, les couleurs et les mouvements dans l'espace. Grâce à la présentation qu'en fait Sylvia Bardt il devient clair que la pratique de cet art du mouvement peut aider l'enfant à se trouver lui-même et à rencontrer le monde, Cette approche de l'eurythmie permet aussi de comprendre en profondeur le développement de l'enfant.

Si le plan scolaire des écoles Waldorf est déjà tout entier construit sur la base de la triarticulation de l'homme en corps, âme et esprit, l'eurythmie offre des possibilités plus spécifiques encore de vivre cette ordonnance jusque dans ses aspects les plus subtiles. L'auteur montre concrètement comment les enfants et les adolescents peuvent se trouver eux-mêmes et rencontrer le monde à travers l'euryhtmie.

(Virginia Sease)

" Le cours pourrait commencer de la façon suivante : nous ouvrons grand bras et jambes et nous sautons très haut en nous exclamant joyeusement : oui, oui, oui, nous voilà, nous sommes là ! Le mouvement devient une manifestation de joie et d'ouverture. Ensuite nous allons puiser aux forces du soleil : nous détendons nos bras, que nous tenions auparavant serrés sur la poitrine et les amenons autour ou au-dessus de notre tête. Nous formons un O pour prendre le soleil dans nos bras pendant que l'eurythmiste dit : " La force du soleil ! ". Nous pouvons aussi aller puiser aux for- ces de la terre en disant : " La force de la terre ! " et avec un geste similaire de concentration et d'ouverture. Cette fois nous ne formerons pas le O de soleil mais un D, une occlusive bien ferme, à laquelle correspond un geste orienté vers le bas, vers la terre. - S'il y a de la tempête et que les enfants arrivent débraillés et ébouriffés, ils réclament souvent la force du vent et nous faisons alors "la force du vent ! ". On peut reproduire cette injonction aux forces de la nature dans chaque cours, avec chaque fois le même geste de concentration puis d'ouverture, une chose identique et pourtant toujours différente, en fonction du besoin des enfants. "

Extrait de " l'enfant en mouvement"

Liste des livres par ordre alphabètique